Victoire des séniors contre Bonn (avec bonus).

Victoire des séniors contre Bonn (avec bonus).

Victoire avec le Bonus

Walferdange Renerts – RC Bonn-Rhein-Sieg: 38 - 10

Composition : 1. Filipe Campos (50’Max Melin) 2. Johannes Jackson (40’ Emmanuel Sousa) 3. Anthony Rossi 4. Pierre Toulet (30’ Boris Kouassi) 5. Emmanuel Plattard (70’ Lukas Zimmer) 6. Hugues Nzali 7. Augustin Gilbert 8. Simon Labayle (C) 9. Pierre-Louis Petit (60’ Timothée Riom) 10. Clément Chalin (50’ Paul-Antoine Piquet) 11. Pierre Baldit 12. Alexandre Piquet 13. Adrian Mendez 14. Paul Edange (50’ Kiko Coutinho)15. Scott Browne

Coach : Thibaud Sacaze et Alix Gennen

Pour Walferdange : 6 Essais (Pierre B., Alexandre, Johannes, Boris, Manu S. et Scott), 4 Transformations (Scott).

Bon terrain encore un peu dur, mais bien vert, arbitrage de Laurent Chapelle assisté de Mathieu Poisson et Maxime Laisne.

Premier match de Championnat pour les Renerts qui se présente au complet et ambitieux.

Dès le début, Walferdange domine et produit un jeu ouvert, avec de belles transitions avant arrière. Bonn répond présent au combat et en défense. Les actions s’enchainent et après plusieurs temps de jeu, le décalage est fait en bout de ligne, permettant à Pierre d’ouvrier le score (5’ 5 – 0).

Bonn ne désarme pas et répond avec ses avants qui ont un petit ascendant en mêlée fermée, il conserve bien le ballon avec une série de maul, walferdange vient défendre par le côté, pénalité pour Bonn qui revient à 5 – 3 (7’).

Les renerts reprennent leur domination, en possession comme territoriale, mais Bonn résiste bien, faisant jeu égal sur les fondamentaux (mêlée-touche) et très présent en défense. Il faut attendre la 20’ pour que, à la suite d’une mêlée coté public dans les 22 de Bonn, Walferdange écarte et Alexandre feinte la passe et cadre intérieur pour aller marquer. Transformé par Scott (12 -3).

Walferdange semble en mesure d’accroître encore rapidement le score, mais plusieurs actions prometteuses sont gâchées par des fautes de main. Bonn se voyant débordé dans le jeu ouvert essaye de monter en puissance devant. Ce qui entraîne des explications, dont une dans laquelle Anthony récupère une biscotte (30’) qui entraîne également l’entrée de Max à la place d’Augustin pour jouer les mêlées. Pierre se blesse peu après sur une mauvaise réception, il faut gérer le temps faible.

Mais même à 14, walferdange reste dominant, la défense de Bonn tient cependant bien. Les renerts continuent de déployer leur jeu offensif, et finalement sur une longue action, le jeu revient intérieur ou Johannes profite du décalage pour aller marquer dans l’axe. Transformé par Scott (38’). 19-3 ce sera également le score à la mi-temps.

Thibaud et Alix profite de la mi-temps pour faire des ajustements et les renerts repartent très fort. Ils enchaînent les actions, en variant largeur et profondeur et finisse par marquer par Boris, en force. L’essai du Bonus. Transformé par Scott (45’ 26- 3).

Les renerts perdent ensuite un peu la maîtrise du ballon, notamment suite à des pénalités parfois peux évidentes, et se met à discuter et contester les décisions arbitrales. Ce qui lui vaut des pénalités retournées et des reculs de 10 mètres. Bonn-Rhein-Sieg (en l’honneur de la victoire de 18070 contre les Français) se retrouve a jouer dans les 22 de Luxembourg, coincés contre la rivière. Ils enchaînent les temps de jeu et la défense n’est pas bien placés, ils marquent sur l’aile (50’ 26 – 10)

Le jeu devient de plus en plus haché. La tension monte sur et en dehors du terrain. Le 3 et le 8 de Bonn sont de toutes les actions litigieuses mais (tout juste) dans les règles. Les renerts, moins expérimentés, perdent un peu le fil du match et prononce une volée de noms d’oiseaux, qui sont sanctionnées par des cartons jaunes. Les renerts se retrouvent ainsi à jouer à 12 (contre 14).

Walferdange garde majoritairement le contrôle du ballon, mais produit, en infériorité numérique, moins de jeu. Petit à petit, grâce au capitaine Simon et aux joueurs plus expérimentés (moyenne d’âge de l’équipe : 29 ans), les choses rentrent dans l’ordre et Scott, demi de mêlée depuis l’entrée de Timothée, réorganise le jeu et les esprits.

Les 10 dernières minutes, Walferdange retrouve enfin, tout d’abord 15 joueurs, mais aussi son jeu. Devenu dominant en mêlées, les percussions font mal à Bonn fatigués. Sur une longue action, le jeu repart sur la droite, Alexandre s’enfonce et ouvre en chistéra, Anthony récupère et donne à Timothée qui cadre le dernier défenseur et envoie Manu S. à l’essai (75’ 33 – 10)

 

On retrouve enfin le walferdange du début de match, les actions s’enchaînent. Sur un maul dans les 22 en face du poteau, Scott démarre et fait la valise en slalomant entre les défenseurs médusés (38 – 10).

Ce sera le score final.

 

En conclusion, une équipe de Walferdange prometteuse, mais encore beaucoup de travail, notamment au niveau de la discipline, pour espérer rivaliser avec les meilleures équipes de la division. Le RCL, en particulier, dont les joueurs constituaient la majeure partie des spectateurs de ce match, semble en avance de préparation.

Prochain test, le 1er octobre, contre la nouvelle alliance Munster-Wiedenbrück, match qui pourrait finalement se jouer à domicile.