Superbe victoire

Superbe victoire

 Walferdange Renerts – Düsseldorf : 54 - 0

Compo : 1. Maxime Melin (40’ Emmanuel Sousa) 2. Mike Travessa 3. Anthony Rossi (55’ Filipe Campos) 4. Paul Triouleyre (65’ Thomas Bedos) 5. Emmanuel Plattard 6. Rhys Williams 7. Simon Labayle (C) 8. Quentin Dee (40’ Hugues Nzali) 9. Quentin Leveque (40’ Pierre-Louis Petit) 10. Adrian Mendez 11. Timothée Riom (60’ Brice Barzin) 12. Alexandre Piquet 13. Paul Edange 14. Paul-Antoine Piquet (50’ Clément Chalin) 15. Pierre Baldit

Coachs : Thibaud Sacaze, Jonathan Prince, Joss Gaspalou

Soins : Jean-Claude Griffoin

Pour Walferdange : 8 Essais (Paul E., Rhys, Adrian, Simon, Emmanuel P., Brice, Pierre et Alexandre), 7 Transformations (3 Quentin L., 4 Adrian)

Terrain en bon état, Giboulée d’avril (Grêle, soleil, Pluie, soleil, Brouillard, soleil durant le match), bon arbitrage de Pablo Chimienti, assisté de Lukas Zimmer.

 

C’est le Printemps ! Les covidés sont de retour, quelques blessés de longue date sont de retour, un nouveau jeu de maillots (merci Xellis) et pour la 1ere fois un set d’échauffement. Les coachs sont au grand complet, la motivation est palpable, malgré la grêle et le peu de spectateurs (mais de qualité) en cette période de vacances avant pâques.

Et hop, un coup d’envoi trop court pour une entame à l’ancienne : Mêlée. Stable, Düsseldorf garde le ballon, et… ne le quitte plus. Walfer semble finalement un peu crispé. Walfer défend bien mais est privé de ballons et le perd rapidement quand il le récupère.       Walfer subit aussi des pénalités pour excès d’engagement.

Presque 15 minutes à subir, avant de venir pour la première fois dans les 22 allemands. Touche, enchainement des avants, on ouvre, Adrian joue une sautée pour le 2eme centre Paul qui prend l’intervalle et marque, transformation de Quentin, 7 – 0. Grosse efficacité.

La domination territoriale allemande recommence. Le jeu se joue devant sous cette pluie. La défense de Walfer est bien organisée, la touche prend l’ascendant sur l’adversaire et on sent que le travail de sape en mêlée va porter ses fruits, les allemands n’ont pas de solution, mais walfer est défaillant dans la conservation et ne se trouve offensive.

Plus de 30 minutes de jouées. Les renerts reviennent enfin dans les 22, touche, travaille des avants, sur un 2eme temps de jeu, rhys, pour son premier match avec Walfer (international luxembourgeois de retour du Japon) s’échappe et marque un essai de classe.

Plus que quelques minutes à jouer dans cette mi-temps et cette fois le verrou psychologique a souté, Walferdange produit du jeu. Attaque placée classique qui arrive en bout de ligne. L’ailier est arrêté mais les centres déblaient, Adrian arrive le premier et tente la valise petit côté : ça marche essai entre les poteaux : 21-0 à la mi-temps.

Quelques changements et un surplus de motivation, Walferdange attaque pied au plancher, avec une grosse percée de Manu S., on ouvre, ça revient, ça y est Walferdange est réglé, conserve les ballons et enchaine les actions. Ruck a quelques mètres de l’en-but des visiteurs, et la spéciale Simon : je me faxe on ne sait comment entre tout le monde et je marque : C’est déjà l’essai du Bonus. Adrian prend le relais aux transformations après le 100% de Quentin, 28-0.

Düsseldorf n’a pas dit son dernier mot et veut absolument sauver l’honneur, ils sont sur nos 5 mètres et enchainent les actions en force. Walferdange met un point d’honneur a ne pas prendre de points, la lutte est longue et féroce, mais victorieuse.

Et Walferdange est de nouveau a l’attaque, enchaînement avants, arrières, ça joue de mieux en mieux. Cela revient sur les avants qui enchainent et Manu S. marque en force. Ah non. Pas aplati ? Mêlée a 5 en tout cas. Grosse poussée de Walfer, les avants enchaînent et c’est Manu P. (le Prénonyme) qui cette fois marque un essai incontestable.

Encore des changements et désormais la 1ere ligne lusophone des renerts fait la loi en mêlée, les actions s’enchainent, ça ouvre dans tous les sens et les allemands ne peuvent plus suivre. Hop toute la ligne jusqu’à Pierre, il est pris, on repart dans l’autre sens, le décalage est fait, Clément va marquer, non, Brice repique au centre, cadrage intérieur, raffut, recadrage et je m’arrache avec 2 défenseurs sur le râble, et je marque… Bravo Brice, il ne fallait pas la rater celui-là. 42-0.

Cela fait beaucoup, Düsseldorf s’agace un peu. Il pleut. De l’eau et des biscottes. Mais Walferdange reprend son calme avec un passage de Bedos à la pile. On est la pour travailler et faire le spectacle. Pilou et Adrian continue d’envoyer du jeu, et cette fois Pierre vient marquer en bout de ligne 49-0.

Et on repart, toujours autant d’action et cette fois c’est Alexandre qui se fait plaisir en perçant pour un nouvel essai d’un centre du terrain dominant. 49 – 0, score finale.

 

Score final 54 à 0 contre une équipe de Düsseldorf qui ne voyage pas très bien, mais surtout beaucoup de belles promesses, de motivation et un vrai fond de jeu. 8 essais par 8 marqueurs différents, 22 essais par 16 marqueurs différents depuis le début de saison, la force c’est l’équipe bravo continuez comme cela !

Prochain rendez-vous, à ne pas manquer : le 23 Avril, nous recevons le leader incontesté, les professionnels d’Offenbach.