Que la victoire est Bonn

Que la victoire est Bonn

BUNDESLIGA 2 WEST – 4eme Journée

Walferdange Renerts - Bonn: 32 - 8

Compo : 1. Maxime Melin (55’ Emmanuel Sousa) 2. Johannes Jackson 3. Filipe Campos (70’ Florian Salado) 4. Thomas Bedos (60’ Mike Travessa) 5. Emmanuel Plattard 6. Simon Labayle 7. Hugues Nzali(C) 8. Jean-Claude Griffoin (40’ Pierre Toulet) 9. Quentin Leveque (65’ Mael Lebreton) 10. Adrian Mendez 11. Thimotée Riom 12. Alexandre Piquet 13. Ilian Bonzom (65’ Guido Chimienti) 14. Antoine Blanc (50’ Paul-Antoine Piquet ) 15. Adrien Calmont

Coach : Thibaud Sacaze, Jonathan Prince

Pour Walfer 5 essais (2 Ilian, 1 Thomas, Felipe et Adrien), 2 Transformations (Quentin) et 1 pénalité (Quentin)

Terrain gras, Ciel couvert mais sans pluie, arbitre Justin Griffiths.

Bonn n’arrive qu’avec 17 joueurs, mais 17 guerriers, Walferdange est au complet, les coachs ayant même eu le luxe de choisir les 22 parmi 28 joueurs disponibles, malgré la blessure en suède de Joss et quentin samedi dernier.

L’entame de match donne le ton, Walferdange domine comme couvent en touche et dans le jeu au pied, et doit cependant résister en mêlée fermée. Le terrain boueux provoque par contre des glissages et des fautes de main inhabituelles.

Ces fautes de main rendent l’occupation territoriale de walferdange moins nette, mais la défense, emmené par les plaquages intraitables du capitanes Hugues permet de récupérer assez rapidement les ballons. A la 10’ minutes, walfer peut initier une attaque placée dans les 22 mètres adverses, après un temps de jeu sur les avants, la ligne d’arrière jour classiquement et ilian, pour son premier match avec les renerts, marque, transformé par quentin, 7-0.

Le match est de nouveau équilibré territorialement, car si les renerts semblent dominés, Bonn est bien présent en défense. Bonn est même dans les 22 de Walfer, côté Alzette, mais la défense obtient une pénalité, quentin renvoie le jeu dans le camp de Bonn (des Bonnais ?). 2 touches plus tard, Bonn est sur ses 5 mètres et semble avoir récupérer le ballon au sol, mais le dégagement est contré par Thomas bedos, qui suit son contre et marque : 12-0.

Les renerts continuent à sembler dominer leur sujet. Une pénalité assez loin mais dans l’axe, permet à quentin d’augmenter l’avance (15-0). Les attaques maison s’enchainent sans être réellement dangereuses, gênés par le terrain boueux mais aussi la Bonn defense. En fin de mi-temps, Bonn réussi à revenir dans les 22 des renerts et obtient une pénalité, 15-3 à la mi-temps.

A partir de la mi-temps, les coachs peuvent distiller l’entrée des finishers, à commencer par Pierre, qui sauront tous apporter leur fraicheur et leurs qualités propres pour faire la différence.

Walferdange domine en ce début de 2eme mi-temps, adrian variant les attaques de manière très réussie. Après plusieurs attaques enchaînées, après un énième maul, adrian poppe la passe pour Felipe lancé à 5 mètres de l’en-but et qui marque (20-3).

Peu après, nouvelle enchaînement d’attaque, les arrières prolongent jusqu’au bout côté cricket, et ilian conclue presque en coin, néanmoins transformé par Quentin (27-3). Ce doublé est l’essai du Bonus.

Walferdange semble se relâcher un peu, mais les nouveaux entrants savent communiquer leur envie d’être de la fête. Mêlée pour walferdange a une dizaine de mètre de l’en-but adverse, qui reste stable et adrian semble partie pour une attaque placée, mais adrien, arrive de l’arrière (et de son baby break) intercalé et prend la défense a contre-pied, crochet intérieur sur le 3eme ligne, et marque, 32 – 3.

Quelques joueurs ont des crampes, ont distinguent difficilement les équipes uniformément boueuses, walferdange subit de nombreuses pénalités pour des fautes pas toujours évidentes. Bonn a souvent le ballon, mais la défense est toujours aussi présente, autour de Mike notamment. Du coup, Bonn s’irrite un peu, ce qui crée quelques moments de tension, car ici, c’est Walferdange.

En toute de fin de match, le courage et l’abnégation de Bonn sont récompensé par un essai en coin de l’ailier, qui sera suivi d’un large débat participatif (sans bulletin).

Score final : 32-8, place au barbecue et à la 3eme mi-temps bien méritée après ce match très réussi, et plein de promesse, à confirmer dès samedi prochain à francfort, chez le champion d’Allemagne.