Nouvelle victoire de nos séniors
Pas droite, dommage.

Nouvelle victoire de nos séniors

Encore une victoire !

Walferdange Renerts – Munster/Wiedenbrück : 33 - 8

Composition : 1. Maxime Melin (60’ Ralph Holter) 2. Quentin Dee (65’ Mike Travessa) 3. Anthony Rossi (50’ Johannes Jackson) 4. Pierre Toulet 5. Emmanuel Plattard (50’ Alexander Radomirov) 6. Joss Gaspalou 7. Hugues Nzali (65’ Kiko Coutinho) 8. Simon Labayle 9. Pierre-Louis Petit (70’ Baptiste Lachaise) 10. Scott Browne 11. Pierre Baldit 12. Alexandre Piquet © 13. Brice Barzin 14. Tatane Piquet (55’ Paul Edange) 15. Quentin Leveque

Coach : Thibaud Sacaze et Alix Gennen

Pour Walferdange : 5 Essais (Manu, Brice, Tatane, Pilou et Scott 1), 4 Transformations (Scott)

Terrain lourd, bon arbitrage de Christophe Beaubron assisté de Stéphane Bertoncini et Arnaud Tribellini.

Nous recevons pour la 1ere fois l’alliance de Munster-Wiedenbrück et les visiteurs sont extrêmement motivés. Ils dominent territorialement en enchaînant les percussions, contraignant, walfer, comme souvent en mode diesel, à la faute. Wiedenbrück rate une première pénalité, mais réussisse la seconde (5’ 0 – 3).

Au bout du premier quart d’heure walfer est enfin dans les 22 adverses, et peut immédiatement posés son jeu d’attaque. Percussion des avants, ouverture classique, on travaille autour des centres et manu s’arrache du maul pour marquer en force (15’ 5 – 3).

Walferdange est lancé et domine dans tous les domaines, malgré des adversaires jeunes et vaillants. Nouvelle attaque placée, le pack avance, les combinaisons s’enchaînent et Brice conclue par un cadrage intérieur sur vis-à-vis, transformé par Scott (20’ 12 – 3).

On reste sur un même rythme, mais Munster réussi à mieux défendre et se montre bon dans la conservation du ballon avec leurs avants. Quand walfer récupère la balle, ils sont tout de suite dangereux, mais le terrain boueux est favorable aux défenses.

Finalement une relance des arrières sur les 30 mètres de Luxembourg crée un décalage suffisant et Tatane laisse sur place tous les adversaires pour marquer entre les perches, du gâteau pour Scott (30’ 19 – 3).

Walferdange continue en attaquer, ils sont supérieurs en mêlée et surtout en touche avec le retour des sauteurs La Toule et Simon. Les percussions, le plus souvent initié par Joss, sont tranchantes et offrent de bons ballons aux arrières, la capitaine Alex orchestre de belles attaques, et Brice, pierre et Tatane franchisse régulièrement, mais les rhénans ne lâchent rien et reviennent plaquer inlassablement. 19 – 3 à la mi-temps.

On s’attend à voir rapidement l’essai du bonus, mais non walfer semble dominant dans le jeu, mais les allemands ne lâchent rien : ils défendent bien, et en possession évite de redonner la balle, ils sont capables d’avancer avec leurs avants.

Thibaut et Alix commencent les changements (tellement de joueurs brillants disponibles), et Walferdange essaye d’emballer le jeu. Du jeu, il y en a, mais la défense allemande tient. On enchaîne les temps de jeu, en essayant de plus varier, mais la défense est toujours là. Finalement, sur une longue action, walfer enchaîne les attaques avec une belle alternance avant – arrière et sur un maul, pilou démarre et fais la valise à la défense arrière pour marquer entres les poteaux, transformés par Scott (60’ 26 – 3).

Wiedenbrück veut absolument marquer un essai, ils se jettent a corps perdu dans la bataille et obtiennent une ou deux pénalités bien placés qu’ils ne tentent pas. Ils insistent avec les avants, mais walfer est bien présent en défense et résiste. Sur une nouvelle pénalité à 5 mètres de la ligne, Wiedenbrück puis ouvre petit côté en surnombre, le pilier plonge tout en coin touchant même le poteau et marque (70’ 26 – 8).

Walferdange veut avoir le dernier mot et repart de plus belle en attaque. Cependant, la pluie, la boue, ne facilite pas la tâche du jeu d’arrière des locaux. Finalement, c’est Scott passé à la mêlée à l’entrée de Baptiste, qui part sur un maul  à l’entrée des 22 de Münster, déborde et accélère un essai qu’il transforme sur le coup de sifflet final (33 – 8).

Moins de points que les derniers matchs, un score plus « de saison », mais les renerts continuent d’afficher une belle maîtrise. Il en faudra dans 2 semaines, pour le sommet et dernier match de cette 1ere partie de saison, samedi 3 décembre (14h) la réception du club de la Capitale. A ne pas manquer, on compte sur vous !

 

                                                                                                                      Rédaction :  Arnaud T.