Du beau spectacle!

Du beau spectacle!

Du beau Spectacle !

 (51 je t’aime, j’en marque des tonneaux)

Walferdange Renerts – Frankfurt 1880 2: 51 - 3

Composition : 1. Filipe Campos (40’ Maxime Melin) 2. Mike Travessa (40’ Quentin Dee) 3. Ralph Holter (50’ Lukas Zimmer) 4. Boris Kouassi (55’ Kiko Coutinho) 5. Stefan Schaap (20’ Augustin Gilbert) 6. Alexander Radomirov 7. Hugues Nzali 8. Joss Gaspalou 9. Adrian Mendez 10. Baptiste Lachaise 11. Paul Edange (50’ Quentin Leveque) 12. Alexandre Piquet © 13. Brice Barzin 14. Christopher Rossa 15. Paul-Antoine Piquet (65’ Scott Browne)

Soigneur : Pierre Baldit et Pierre-Louis Petit

Coach : Thibaud Sacaze et Alix Gennen

Pour Walferdange : 9 Essais (Christo 5, Boris 1, Paul 1, Alexandre 1 et Brice 1), 3 Transformations (Baptiste)

Le magnifique terrain de Walferdange et son soleil légendaire, bon arbitrage de Justin Griffiths assisté de Maxime Laisne et Stéphane Bertoncini.

 

Les renerts se présentent en favori après 2 larges victoires en déplacement, et les supporters répondent présent au bord de l’Alzette.

Francfort arrive néanmoins avec un bus complet et attaque fort le match. Ils obtiennent rapidement une pénalité, qui passe de peu à côté. Walferdange part ensuite à l’attaque, quelques percussions au centre du terrain, le ballon est écarté et un maul semble se former sur le côté gauche … dont s’extraie Christopher qui accélère et marque en coin (5’ 5-0).

Les Renerts prennent l’ascendant sur le match et occupent le terrain des allemands. Les avants enchaînent les temps de jeu, puis Adrian allonge pour Alexandre qui prend intérieur puis peut servir de nouveau extérieur pour un deuxième essai de Christopher, transformé par Baptiste (10’ 12 – 0).

Francfort avance en mêlée mais chaque équipe conserve le ballon qu’il introduit, mais est pris dans tous les autres secteurs du jeu. Walferdange alterne de nouveau les attaques avants et arrières. Grosse percussion de Boris, Walfer enchaîne et réussi à créer un surnombre sur le côté droit, essai de Paul (20’ 17 – 0)

Francfort essaie de se rebeller et réussi à occuper le terrain des verts. La défense est cependant bien en place. Sur un placage malheureux Schappi se blesse au visage et doit sortir. Un peu de flottement, 1880 obtient une pénalité et réduit le score (25’ 17-3).

Les joueurs de Hesse semblent prendre un ascendant physique et peuvent jouer un maul bien placé, la pression est forte et 2 piliers se chicanent, la capitaine rouge (n° 6) arrive de l’arrière pour mettre un uppercut ce qui déclenche une générale. Après consultation de ses assistants, l’arbitre présente au 6 un carton de la couleur de son maillot.

Walferdange remet la main sur le ballon et enchaîne les actions.  Attaque sur la droite, retour intérieur pour Boris lancé, qui prend les défenseurs à contre sens et va marquer tout en légèreté (35’ 22-3). C’est déjà l’essai du bonus et ce sera le score à la mi-temps.

Les verts repartent pied au plancher et proposent au public ravi un festival de jeu. Attaque placé, Alexandre fait le break à hauteur des 22 adverses et marque, transformé par Baptiste (45’ 29-3)

Peu après, nouvelle attaque placé, combinaison entre les centres Alexandre pope pour Boris au ras, essai d’anthologie (48’ 34 – 3). Et walfer appuie encore, les arrières sont tous en vue, et c’est finalement Christopher qui marque un nouvel essai (55’ 39 – 3)

1880 se remobilise et fait le forcing pour marquer au moins un essai. Les renerts encaissent la furia mais sont présents et organisés en défense, cela ne passe pas. Après 5 bonnes minutes quelques mètres devant leur ligne, walfer récupère la balle et Adrian relance, il trouve Brice en relais qui renverse les défenseurs comme des quilles avant d’être finalement repris.

C’est un 1er avertissement, francfort repart à l’assaut et domine territorialement, il gagne 1 ou 2 pénalités mais choisi la touche pour enfin marquer. Ils ouvrent et semblent pouvoir donner à leur ailier décalé mais Christopher surgit et intercepte. Les cannes et 90 mètres, c’est l’essai entre les perches, transformé par Baptiste (65’ 46-3).

Francfort ne baisse pas les bras, mais c’est peine perdue, Walferdange est dans la maitrise, et même remanié donne une impression de sécurité, sur une nouvelle relance de Scott, on décale de nouveau Christopher qui pointe l’arrière, le fixe et accélère dans son style de pur ailier : 5eme essai pour une première titularisation chez les renerts mémorable ! 51 – 3, ce sera le score final.

Walferdange laisse vraiment une très belle impression, et nous nous réjouissons de le revoir samedi prochain à 14h, toujours à Walferdange, contre l’alliance Munster-Wiedenbruck

 

Le dicton du jour : Soleil en novembre, RCL en décembre.