Déplacement à Offenbach ce samedi 09/10. Equipe séniors M

Déplacement à Offenbach ce samedi 09/10. Equipe séniors M

BUNDESLIGA 2 WEST – 3eme Journée 

BSC Offenbach – Walferdange Renerts : 68 - 20

Compo : 1. Maxime Melin (70’ Florian Salado) 2. Johannes Jackson 3. Filipe Campos 4. Emmanuel Plattard (72’ Paul Triouleyre) 5. Jocelin Gaspalou 6. Jérémy Ferre 7. Mike Travessa 8. Simon Labayle 9. Quentin Leveque 10. Clément Chalin (40’ Tristan Limpach) 11. Thimotée Riom 12. Alexandre Piquet 13. Adrian Mendez (C) 14. Pierre-Louis Petit 15. Paul-Antoine Piquet

Coach : Thibaud Sacaze

Pour Walfer 3 essais (1 Pilou 2 Alex), 1 Transformations (Quentin) et 1 pénalité (Clément)

Terrain en très bon état, Grand soleil et température agréable, bon arbitrage (sévère mais juste) de Mr. Kassir. 

Offenbach n’a que 20 joueurs sur la feuille de match, mais ce sont les vedettes attendues (2 géorgiens en première ligne, des mercenaires français venus pour la journée, des internationaux allemands, mexicains, des sud-africains…) une équipe avec des gabarits assez impressionnants.

Offenbach attaque fort pour régler le sort de la « spasstruppe »* (RK Heusenstamm gegen „Wundertüte“, BSC Offenbach gegen „Spaßtruppe“ | Lokalsport (op-online.de)) . Mais les renerts plaquent, plaquent, et plaquent. Et récupère le ballon. Et se dégage au pied. 

Finalement, ça tient. 1ere mêlée, dominée par Offenbach, qui attaquent, enchaîne les pick&go. Même si les renerts plaquent toujours, ils perdent quelques mètres à chaque coup de butoir et Offenbach marque 7-0.

Walferdange attaque à son tour, touche gagnée, faute d’Offenbach, nouvelle touche gagnée au 5 mètres. Walfer enfonce, les avants d’Offenbach résiste, les renerts ouvrent : Toute la ligne classique, de superbes passes et à l’aile pilou Petit cadre son vis-à-vis en un contre un et marque en coin. 7-5.

Offenbach repart avec encore plus d’intensité, mais les renerts ne lâchent rien. Sur une pénalité joué rapidement par Offenbach, Filipe plaque, il n’était pas à 10 mètres : Carton jaune. Même à 14, presque la 20ème minute et toujours 7-5. Mais nouvelle mêlée, avec un homme en moins pour walfer, Offenbach impose sa puissance et marque en enchaînant avec ses avants, puis un autre essai dans la foulée 21-5.

Walferdange, de nouveau à 15, propose de nouveau son beau jeu d’arrière, Offenbach commet des fautes, Clément réussit une pénalité 21-8.

Néanmoins, Offenbach prend l’ascendant. Même si les renerts continuent de très bien défendre à l’image d’un Joss des grands jours, mais ils commettent plus de fautes, et sont pénalisés notamment en mêlée, une fois dans la zone rouge, offenbach concrétise en force avec ces centres ou avant surpuissants. 35-8. 

C’est bientôt la mi-temps, walfer obtient une pénalité et attaque la main, le pilier d’Offenbach plaque au cou : Carton rouge. Nouvelle pénalité, nouveau placage au coup mais cette fois simple pénalité… Offenbach réussi à récupérer le ballon, ils enchainent bien avant arrière, et malgré de nombreux placages réussissent à marquer 42-8 à la mi-temps et Clément doit sortir sur blessure suite à cette dernière action.

 La deuxième mi-temps est très équilibrée. Walferdange (a 15 contre 14), propose de belles attaques, mais Offenbach est très présent, quand ils attaquent à leur tour, ils font souvent des fautes, par excès d’engagement (jeu au sol, non libération. etc…). Offenbach marque néanmoins et les renerts répliquent dans la foulée, par une action collective enchaînement avant et arrière conclue par alexandre Piquet. 47 – 13.

Offenbach continue de faire des fautes et prendra 2 nouveaux cartons jaunes pour placage haut et jeux dangereux, il faut bien cela pour contenir les assauts d’une ligne arrière brillante emmené par le capitaine Adrian Mendez brillant. C’est finalement Offenbach qui joue en contre et leur ligne d’arrière peut enfin se mettre en lumière, notamment la vitesse de leurs ailiers et ils vont marque au total 3 nouveaux essais (68-13).

Walferdange joue jusqu’au bout et attaque toujours, sur un dernier maul, Alexandre Piquet se propose lancé au ras du maul, il est bien servi par Quentin et marque son 2eme essai personnel. Transformation de Quentin 68-20, score final.

En conclusion, une défaite large dans le score contre l’ogre de la division mais bien moindre qu’attendu (et qu’il y a 2 ans) et surtout extrêmement encourageante et prometteuse dans le jeu. A confirmer au prochain match, le premier à domicile (enfin), samedi 30 octobre contre Bonn.